8 sept. 2019

Mon parcours scolaire (études supérieures, université, alternance...)

J'ai souvent évoqué mon parcours scolaire sans pour autant vous faire d'article. Avec le recul, je pense que vous raconter en détail ce parcours peut intéresser certains d'entre vous et peut même vous aider. Je me focaliserais principalement sur mes études supérieures dans cet article.

Photo by Plush Design Studio from Pexels





Lycée


Pexels
J'étais en filière littéraire. Milieu de la terminale, moment de faire les vœux. Je ne savais pas vraiment quoi faire, mais j'avais cet attrait pour la lecture et la culture au sens large. Je pensais à l'édition, mais la conseillère d'orientation de mon lycée m'avait indiqué que ça serait difficile puisqu'il n'y avait que deux BTS en France spécialisés (faux, une Licence info-com avec un parcours spécialisé aurait pu tout à fait le faire, et vous comprendrez après l'intérêt de ce commentaire). J'aurais pu faire une Licence de lettres mais ça ne me plaisait pas plus que ça. Puis j'ai découvert les Licences de langues, et j'ai candidaté à un LEA Anglais-Italien à l'Université Paris 8, qui proposait l'option culture. Officiellement, cette formation débouchait sur de la médiation culturelle, communication, journalisme... J'ai été prise à mon premier vœux. Fin du lycée, j’obtiens mon bac, direction la fac.





Licence


Pexels
Arrivée en Licence, j'ai été un peu livrée à moi-même. L'intégration n'a pas été simple, je ne connaissais personne, et le fac peut paraître impressionnante quand on est seule. J'ai pourtant assez vite sympathisé avec des personnes avec qui je partageais des cours. En anglais, nous étions parfois jusqu'à 40 par cours et il y avait plusieurs créneaux, mais en italien, c'était toujours les mêmes personnes, une dizaine environ. 

Les cours en Licence LEA anglais-italien étaient intéressants, mêlaient écrit et oral, nous avions des cours à la fois culturels, historiques, littéraires, et des cours plus théoriques comme la grammaire, la phonétique ou encore les débats pour la pratique. Nous n'avions pas de distinction entre TD et CM, et n'avions pas cours dans ces grands amphi comme on peut voir souvent. Avec mon parcours culture, j'avais également quelques cours de communication avec les étudiants de Licence info-com'. 

Entre ma L2 et L3, j'ai dû trouver un stage pour le premier semestre de ma L3. Je recherchais dans le journalisme et la culture un peu au hasard, je n'avais pas d'idée précise de ce que je voulais. Puis je suis tombée sur une annonce pour un stage en tant qu'assistante de communication digitale en agence de communication. Le stage proposait également d'aider sur des shooting photos, cela m'a plu, j'ai postulé. Entretien quelques jours après, j'ai parlé de mon blog, cela a plu, et me voilà en stage la semaine suivante. Sincèrement, ce stage a été une révélation. Je me suis à la fois formée en autodidacte sur les logiciels de PAO (Photoshop et Indesign principalement ici), j'ai appris à faire du community management, créer des sites de e-commerce et les alimenter... Après ce stage, je voulais faire de la com'.

En entrant en Licence, je n'avais pas forcément prévu de faire de Master. Mais j'ai très vite compris que les débouchés indiqués à l'inscription en Licence n'étaient pas exacts : on peut faire de la communication après une Licence langues oui, mais avec un Master en communication (ou beaucoup de chance). Je me décide donc à partir sur un Master. 

Voilà donc le temps des dossiers de candidature. Une conseillère d'orientation m'avait que cela serait difficile de passer d'une Licence de langues à un Master en Communication. Je me préparais donc à refaire une L3 info-com' si j'étais refusée en Master. Premier dossier envoyé, pour le Master qui me plaîsait le plus. Deux ou trois jours après, j'étais acceptée. 





Master & alternance


Pexels
Nouvelle filière et nouvelle fac, me voilà cette fois-ci à Nanterre pour un Master Communication rédactionnelle dédiée au Multimédia. J'ai très vite compris que le défi allait être de taille : "rattraper mon retard" puisque les autres étudiants avaient déjà fait de la communication avant, et surtout rester dans le top 20 pour passer en Master 2. En effet, nous étions 35 et il n'y avait que 20 places pour le Master 2, il fallait donc être dans les meilleurs. Nous avions aussi bien des cours "projets de groupe", que des cours plus classiques avec partiels à la fin. Nous avions également des ateliers journalisme, avec des professionnels. J'ai énormément travaillé, je lisais tous les livres conseillés par nos professeurs, même les facultatifs. À la fin de l'année, surprise : j'étais même dans le top 5 ! En route donc pour le Master 2. 

Nous avions la possibilité de faire notre Master 2 en alternance, sinon nous devions faire un stage de 6 mois en fin d'année. Mais ce n'est clairement pas simple de trouver une alternance en communication quand on a très peu d'expérience. Et j'ai eu de la chance. Un ami travaillait dans une grosse entreprise, il a donné mon CV au Responsable de communication interne de son établissement qui ne pouvait pas me recruter. Il a fait passer mon CV à ses homologues. J'ai été en entretien dans un autre établissement, et au moment où je n'y croyais plus, j'ai été prise (2 jours avant la date butoir). J'avais donc 2 jours de cours, et 3 jours (+ les vacances, et les 6 derniers mois de Master) en entreprise. J'étais chargée de communication interne. Cette alternance a clairement été formatrice. J'ai géré beaucoup de projets, organisé des événements, créé des supports... Et j'ai passé les 6 derniers mois de mon alternance seule, car le contrat de ma tutrice était terminé. Je suis arrivée en alternance assez réservée, d'autant plus que j'évoluais dans un milieu à 95% masculin. J'ai terminé mon alternance sûre de moi, prête à défendre mes choix et avis. Côté études, ce n'était pas toujours simple de jongler entre les deux, et je m'ennuyais un peu en cours je dois l'avouer : c'était très théorique, et différent de la "vraie vie" en entreprise. J'ai réussi mon mémoire et ma soutenance, et j'ai validé mon Master avec plus de 15/20 !


Pour la petite histoire, après avoir fait un CDD de 18 mois dans ce même établissement, j'ai signé en mars un CDI Intérimaire avec mission de 3 ans, toujours dans le même établissement. Le recrutement est compliqué dans cette entreprise sur des postes en communication, mais cette alternance m'a ouvert des portes. Actuellement, je cumule 3 ans d'expérience en communication, et j'en aurai 5 en 2022, fin de mon contrat. Je sais que pour certaines personnes, cela pourrait sembler être un "échec" d'enchaîner les contrats précaires, mais le secteur de la communication est plutôt bouché. Je vois donc ces contrats comme une chance de me faire de l'expérience (et d'avoir du travail - je n'ai jamais été au chômage pour l'instant). 





Mes conseils 


Photo par Lex Photography via Pexels


  • Écoutez-vous
J'ai toujours suivi mes envies plus que les avis me disant de suivre une autre voie, et j'ai fini par trouver ce que je voulais faire réellement.

  • Renseignez-vous sur les formations
Si mon parcours scolaire m'a appris quelque chose, c'est qu'il faut toujours bien se renseigner sur le contenu et les débouchées (réelles) d'une formation. Je n'ai jamais eu de super conseiller-e d'orientation, mais si c'est le cas n'hésitez pas. Autre piste : demander sur les réseaux sociaux des témoignages d'anciens étudiants (avec recul bien entendu, car vous risquez d'entendre tout et son contraire). 

  • Attention aux Licences de langues
Beaucoup de personnes qui étaient en Licence avec moi ce sont arrêtés à la Licence, voire ont fait un Master de langues. Aujourd'hui, ils font quasiment tous autre chose, un emploi par obligation plus que par vocation. C'est une bonne formation, mais il faut rester conscient que cela ne suffira certainement pas à vous spécialiser dans un domaine.  

  • Faites des stages
C'est le meilleur moyen de découvrir un métier et se faire un peu d'expérience (et d'argent). Sachez qu'à l'université (cela doit être pareil dans les écoles), vous pouvez faire jusqu'à 6 mois de stage par année, même si ce n'est pas au programme de votre formation, et avec de vraies conventions (attention aux sites qui proposent des conventions d'école moyennant de l'argent, vous ne serez protégés de rien). Profitez-en, surtout qu'à l'université, on a souvent 4 voire 5 mois de vacances... et souvent des emplois du temps allégés, ce qui peut permettre un stage alterné.

  • Privilégiez l'alternance 
C'est le point le plus important pour moi. Je n'en ai fait qu'un an, et je regrette de ne pas en avoir fait plus. Certes, c'est tout une organisation et c'est fatiguant de jongler entre école et entreprise, mais c'est tellement formateur. Regardez mon parcours, je ne serai sûrement pas dans cette entreprise, si je n'avais pas fait d'alternance. 

Et enfin, un dernier conseil : accrochez-vous et donnez tout pour obtenir ce que vous souhaitez !
J'ai eu beaucoup de chance car j'avais des facilités d'apprentissage, qui m'ont permis d'avoir toujours un bon dossier. Les dernières années ne sont pas toujours faciles psychologiquement, on franchit un cap où on veut entrer dans le monde du travail, mais aujourd'hui les diplômes ont un poids assez important, il ne faut donc pas les négliger. 


J'espère que cet article pourra aider certaines personnes, n'hésitez pas partager votre expérience en commentaires.

25 commentaires:

  1. Ton article est bourré de bons conseils je suis sûre que ça pourra aider pas mal de monde
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! J'espère, j'ai tiré pas mal de conseils de mon expérience. Des bisous

      Supprimer
  2. Coucou !
    C'est vrai que l'alternance est une bonne solution, pour ma part j'ai juste fait un Bac+2 et ça m'a suffit ^^
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! C'est sur, surtout qu'aujourd'hui ça se fait beaucoup, et pas que pour les métiers plus manuels. Tant que ça te permets de faire ce que tu veux c'est super :) des bisous

      Supprimer
  3. Merci d'avoir raconté ton parcours ! Ce n'est jamais évident les études... Alors moi ça n'a pas été de tout repos non plus. J'ai fait une école d'ingénieurs à prépa intégrée. J'avais fait le concours en terminale et j'ai été prise, donc j'y suis allée. Je n'avais aucune vocation à l'époque. J'ai redoublé ma 2ème année à cause de différentes choses et en 4A, je suis partie un an en Allemagne. Là je regrette de ne pas avoir profité de cette année, j'ai été bête à l'époque. En rentrant en France, j'ai fait un stage de 6 mois en entreprise (là où j'ai rencontré mon copain) et ils m'ont gardé 9 mois en intérim. Ils m'ont mis dehors un jour et j'ai fait une formation Greta d'un an. Je savais que je ne voulais pas de poste d'ingénieur. J'avais fini mes études parce qu'il fallait les finir mais voilà. Et j'ai eu la chance d'être contactée par mon entreprise actuelle et ils m'ont pris alors que je n'avais aucune expérience dans le domaine (usinage) et que je n'y connaissais rien. Aujourd'hui, je suis en CDI depuis 4 ans et demi, on a pu acheter une maison avec mon copain. Ce n'est pas un poste d'ingénieur que j'ai mais de technicienne mais je n'ai jamais regretté :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! C'est telellent difficile de trouver sa voie... Mais finalement même si ton parcours n'a pas été direct, tu fais quelque chose qui te plaît aujourd'hui et c'est le principal :) des bisous

      Supprimer
  4. Coucou, un beau parcours ^^ De mon coté après un Bac S, j'ai bifurqué en BTS Compta, je cherchais quelques choses de rapide car j'avais l’intention de suivre mon chéri qui faisait un cursus 2 ans en France et 2 ans à l'étranger donc le BTS était parfait, et il se faisait dans le même lycée ou j'étais déjà. Puis finalement mon chéri à choisi les US et ça s'est montré beaucoup plus compliqué que prévu pour le rejoindre. Comme je n'étais pas prête à rentrer dans le monde du travail, j'ai suivi une copine et j'ai fait une licence de compta. Après 2 ans (puisqu'en venant de BTS ils n'ont pas voulu nous passer en 3ème année donc on a fait la 2ème année) j'avais fais le tour et une impression de n'avoir absolument rien appris de plus que en BTS ^^ Mon chéri finalement après 2 ans aux US n'a pas reussi à trouvé un stage ou un job d'été donc il a du rentrer car son visa expirait. De retour à la maison, il a refait une année d'étude pour avoir un master et moi je suis rentrée dans le monde du travail avec pour objectif de reprendre mes études après un peu d'expérience pour faire de événementiel. J'ai eu de la chance de trouver un boulot "sur-mesure" moitié compta et moitié dans l’événement, après un an j'ai fait la demande pour intégrer une licence en communication événementielle mais je n'avais pas assez d'expérience donc j'ai été recalé et au boulot il ont réussi a me prolonger. L'année d'après j'ai retenté l'école et j'ai été accepté^^ Nouvelle vie d'étudiante après 2 ans dans la vie active un peu compliqué :p Et puis j'ai trouvé du boulot dans un magasin d'articles de fêtes et de mariage, au début on organisait quelques mariages, des décorations d'anniversaire et en fait autant j'adorais ça puis finalement les gens sont tellement exigeants, stressants, ils veulent du merveilleux mais ne veulent pas mettre le prix donc finalement ma boss a arrêté :p maintenant les seuls événements que l'on fait c'est d'aller installer des ballons et sinon on commande tout le matériel mais les clients se débrouillent ^^ Finalement avec le recul j'ai un peu patauger mais je suis quand même contente :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! L'important c'est que tu sois bien où tu es aujourd'hui :) ça n'a pas du être simple de reprendre les études après avoir travaillé ^^ c'est courageux, je ne sais pas si j'en serai capable. Des bisous

      Supprimer
  5. Hello ! c'était intéressant d'en savoir un peu plus sur ton parcours et je pense que tu peux en être fière !des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Contente que tu aies trouvé ça intéressant :) j'en suis plutôt fière c'est vrai, même si je sais que j'ai eu de la chance aussi d'avoir un parcours sans trou, et d'avoir toujours été prise du premier coup. Des bisous

      Supprimer
  6. Oh je trouve ton parcours inspirant :)
    C'est top comme article.
    Tu peux être fière de toutes ces années de dur labeur.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Oh merci :) ça n'a pas été facile à l'époque, mais aujourd'hui je ne regrette rien et j'en suis très fière, d'autant que c'est aussi pour cela que j'en suis là aujourd'hui. J'adore mon boulot et je n'en serai peut-être pas là si je n'avais pas eu ce parcours. Des bisous

      Supprimer
  7. Coucou ! Un joli parcours tu nous présente là ! Moi j'ai fait un peu comme toi dans la nature des diplômes, bac L, licence sciences du langage et Master prof des écoles. Mais je n'avais pas eu le concours ce qui ma bloquée pour la suite. Donc en att3de bosser en tant qu'AED j'ai fait une licence par correspondance en lettres modernes. J'ai bossé 3 ans en tant que professeur remplaçante en IME mais ras le bol d'être prise pour une idiote par l'éducation nationale (ne paie pas, genre 3 mois après tu reçois une avance lol la blague, pis pour un salaire sous mérité au vu du diplôme etc enfin bref...). Maintenant je suis au chômage et comme je suis enceinte je n'ai pas repostulé car je me voyais pas reprendre un poste et me mettre en congé mat en octobre lol. Et j'avoue que j'en ai marre j'ai envie de faire autre chose... Mais je sais pas quoi. Voilà voilà un peu galère mais pour l'instant je profite de ma grossesse. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! C'est vrai que l'enseignement ça doit être difficile. Profite à fond et de ta grossesse, tu as un peu de temps pour trouver ce que tu veux faire ensuite :) des bisous

      Supprimer
  8. Coucou !
    Ton articles est super intéressant ! Tu as un très beau parcours. Pour ma part Bac Littéraire puis licence de Lettres Modernes. J'ai fait une formation de Correctrice et je suis repassée sur un BTS assistante de gestion ^^
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci beaucoup :) je connais des gens aussi qui sont repartis ensuite sur un BTS, qui professionnalise plus. Si ça te plaît c'est le principal :) des bisous

      Supprimer
  9. C'est un beau parcours scolaire qui te permets de faire ce que tu aimes et ça c'est plutôt chouette. Pour ma part je me suis arrêté au BAC et ça n'aide pas énormément à trouver un travail surtout dans le domaine de l'administratif du coup j'envisage de faire autre chose. Bisous et merci pour tes conseils précieux qui aideront les étudiants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci beaucoup :) je comprends, malheureusement aujourd'hui les diplômes comptent beaucoup :/ j'espère que tu arriveras tout de même à faire quelque chose qui te plaît :) des bisous

      Supprimer
  10. Tu peux être fière de ton parcours.
    La vie a fait que j'ai du m'arreter à mon L3 mais il n'est pas trop tard pour reprendre.
    Des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) oui c'est sur, avec de la volonté tu peux y arriver si tu le souhaites ;) des bisous

      Supprimer
  11. Coucou! Voici mon parcours scolaire, comme je te l'ai expliqué sur FB. ;-)
    Personnellement, je suis contente aujourd'hui de faire quelque chose que j'aime! :-)

    Ici, baccalauréat littéraire, LV3 chinois. En Terminale, c’était clair, j’ai choisi de faire une LLCE chinois.
    Après ma L3, on m’a proposé de passer un test (concours) pour avoir une bourse d’études à Taïwan. Les prix étaient pour une durée différente, j’ai choisi 9 mois.
    À mon retour de Taïwan, je suis partie à Paris pour un master MEEF (enseignement) chinois. À la fin de la première année, j’ai réussi le concours.
    2 eme année, j’étais 10h face à des élèves et 20h à l’ESPE. J’ai validé mon mémoire en fin d’année et ai été titularisée! ��

    RépondreSupprimer
  12. C'est toujours intéressant de voir le parcours scolaire et professionnel des autres. Comme toi, je trouve que l'alternance est un plus, même si j'ai choisi la voie initiale. Mais bon, dans le domaine de l'assistanat de direction, il y avait beaucoup de demandes, je n'ai donc pas eu de mal à trouver du travail :).
    Je te souhaite de pouvoir avoir un poste fixe dans l'avenir !
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Super article ! On en a pas mal de bons souvenirs dans ce Master !

    Signé un autre élève lui aussi du Top 5 ;)

    RépondreSupprimer
  14. Super intéressant d'apprendre d'où tu viens :)
    Et vive les communicant(e)s ! #teamcom

    RépondreSupprimer
  15. Coucou Sandy,

    Pas toujours facile quand on est jeune de trouver sa voix er d'avoir les bonnes informations.

    Je ne crois pas avoir déjà vu la conseillère d'orientation ou peut être une fois par obligation mais je savais ce que je voulais faire.


    Finalement j'ai fait une formation qui reste dans le même domaine mais pas vraiment ce que je souhaitais, pour autant je bosse dans ce que je voulais quand même ^^

    Aujourd'hui je suis en train de passer ma Vae pour valider mon expérience dans l'établissement ou je bosse actuellement.

    Bisous

    RépondreSupprimer

Whatsapp Button works on Mobile Device only

Une recherche ? C'est ici !